Cindy Breakspeare - Miss monde metisse

Cynthia Jean Cameron Breakspeare, connue sous le nom de Cindy Breakspeare est née le 24 octobre, 1954 à Toronto au Canada d’un père jamaïquain mulâtre et d’une mère canadienne, c'est une métisse très claire, mais pas blonde comme notre quarteronne jamaïcaine Ingrid Jacquemod (on peut noter qu'elle est née la même année que le metteur en scène Clark Johnson et que l'écrivain Claude Ribbe). Après ses premières années au Canada, elle est arrivée en Jamaïque à l’âge de 4 ans avec ses parents.

Dès l’adolescence, elle participe a plusieurs concours de beauté (Miss Jamaïca Body Beautiful, Miss Universe Bikini, etc.) et en 1976, c’est la première métisse à être couronnée Miss Monde en 1976 (et la seconde jamaïquaine), soit 8 ans avant que Vanessa Williams soit couronnée Miss América.
Elle a eu une relation et un fils avec un autre métis, le roi du reggae Bob Marley : Damian Marley né en 1978 et récemment couronné (en 2005) aux Etats-Unis pour ses talents musicaux :
  • «Meilleur album de reggae» (Best Reggae Album) pour l’album « Welcome to Jamrock »,
  • «Meilleur titre urbain/alternatif » (Best Urban/Alternative Performance) pour le titre « Welcome To Jamrock ».

C’est pour elle et en hommage à leur relation que Bob Marley a écrit la belle chanson : « Turn Your Lights Down Low » qui a été reprise plus récemment par de nombreux artiste comme Gilberto Gil ou Lauryn Hill par exemple.

Pour mémoire, visionnez la vidéo remixée par la star Lauryn Hill :


Rita Marley a toujours refuser de faire les coeurs sur ce morceau ...

Cindy est une des seules maîtresse de Bob Marley pour laquelle la relation avec le Dieu du reggae a été officialisé par la presse jamaïquaine.


Cindy Breakspeare a exercé divers métiers et ses talents sont multiples

  • Mannequin bien sûr et rappelons-le Miss Monde en 1976 (l'année de naissance de la belle Tawny Cypress)
  • Artiste de jazz (comme la légende du Jazz Rhoda Scott)
  • Décoratrice d’intérieur, discipline pour laquelle elle s’est forgé une véritable renommée dans l’île : elle est maintenant une des décoratrices d’intérieur les plus connues de la Jamaïque.

Après son divorce avec le sénateur Jamaïquain Tom Tavares-Finson (14 ans de mariage de 1981 à 1995) avec qui elle a eu 2 enfants, elle s’est remarié avec le guitariste du mythique groupe de reggae (pour les connaisseurs) Byron Lee and the Dragonaires : Rupert Bent II.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Je n'aime pas du tout le titre apologie du métissage, il n'ya pas à faire l'apologie, un homme et une femme se rencontrent eet s'aiment de leur amour née un enfant comme dans tout couple. on parle d'apologie du métissage, un métis n'est ni blanc ni noir et il est rejeté des deux communauté et le plus souvent de la part de la communauté blanche (je sais de quoi je parle il est considéré com un noire, et l'enfant doit faire un choix tôt (voir l'histoire de Bob marley avant qu'il ne devienne Bob marley. Alors arrêter avec votre apologie

Les métis célèbres a dit…

Merci cher anonyme pour votre commentaire, mais nous pensons qu'il est encore nécessaire de faire l'apologie du métissage, et nous ne pensons qu'il faille choisir entre les "blancs" et les "noirs", nous sommes métis, point. Nous connaissons l'histoire de Bob Marley et aussi celle des Alexandres Dumas, on peut choisir mais on est toujours métis et ni noirs ni blancs.

A bientôt

En accès direct, je vous propose ci-dessous une liste non exhaustive, par ordre chronologique, des premiers métis à s'être distingués entre le 16ième et le 19ième siècle !
Vous trouverez ci-dessous une liste de beautés métisses célèbres : mannequins, actrices, chanteuses, musiciennes ou les 4 en même temps qui rayonnent sur les 20ième et 21ième siècles.
Google