Alexandre de Médicis - Un métis premier Duc de Florence

Source de l'image : Mulâtres et métis du monde.
Alexandre de Médicis, dit le Maure (il Moro) est né le 22 juillet 1510 et décédé le 6 janvier 1537. Avant Joseph de Bologne (le Chevalier Saint George), Guillaume Guillon-Lethière, le Capitaine Delgrès, le Général Pétion Alexandre Dumas père, et le Docteur Fournier de Pescay, c'est le premier Métis qui marque l'Europe. Il fut reconnu par Laurent II de Médicis comme son fils illégitime, mais de nombreux historiens croient plutôt que son père biologique était le cardinal Jules de Médicis (le futur pape Clément VII) mais avant sa prise de pouvoir le cardinal ne pouvait reconnaître un enfant et surtout pas un mulâtre. Sa mère serait, selon certains historien, une domestique noire du nom de Simonetta da Collavechio (parfois appelée Anne ), une femme africaine surnommée la Cléopâtre italienne pour sa très grande beauté. Selon d'autres sa mère serait une domestique de la campagne ...

Duc de Penne, il débute son règne à 20 ans en 1530. il devient par la suite le premier duc de Florence en 1532.


Il s'est marié à l'archiduchesse Margaret d'Autriche et il a eut 2 enfants : Giulia et Giulio de Médicis. La descendance d'Alexandre de Médicis est impressionante : l'impératrice Eugénie épouse de Napoléon III, le prince Camillo de Borghese (époux de Pauline la soeur de Napoléon), la famille française La Rochefoucauld, la duchesse espagnole d'Alba, les archiducs d'Autriche/Princes de Toscane, le comte Evrad de Limburch Stirum (mari de la princesse Hélène de France), les Caffarelli, les Sangro ainsi que d'autres familles nobles d'Italie.


Aux commandes de Florence il s'est comporté en véritable tyran, assassin, despote et manipulateur. Aux dires des historiens sa vie aurait été criminelle et dissolue. Pour ma part, je pense qu'être métis dans l'Italie de l'époque ne devait pas être si simple que ça :-) Et même si je manque probablement d'objectivité il n'a fait que faire payer à l'occident ce que celui ci méritait !
Il a été assassiné par son cousin Lorenzino (le « Lorenzaccio » de Musset) qui l’assiste dans ses débauches (le vin et le sang n'auraient paraît-il jamais autant coulé à Florence que sous son règne) mais dont la couardise en fait la risée de tous, y compris d'Alexandre le métis lui-même qui ne cesse de l’humilier tout en lui faisant une grande confiance. C'est à cause de sa bien-aimée (Luzia Strozzi fille du chef des opposants du Duc) que Lorenzino a fini par tuer le Duc. En effet le Duc Alexandre voulait en faire sa maîtresse ...
Alexandre Dumas a écrit en 1861 un roman sans complaisance intitulé "Une nuit à Florence sous Alexandre de Médicis".

5 commentaires:

Anonyme a dit…

C'est impressionnant, je ne savais pas qu'un métis était le premier Duc de Florence !!!
Bravo pour ce blog, superbe initiative

Apologie du Métissage a dit…

Merci beaucoup ! Et oui ...

Melmont a dit…

http://www.editionsdagan.com/diffusion/index.html

Un bouquin francophone consacré à l'histoire des Noirs et métis en Europe, avec excellent dossier sur le duc de Florence. Bravo pour ce blog!

http://www.gnammankou.com/#VDP

Apologie du metissage a dit…

Merci Luc pour l'information et pour ta visite !

A bientôt

dgibaud a dit…

Donc, un métis, et pourquoi pas un noir, peut jouer le rôle d'Alexandre dans Lorenzaccio de Musset!!

Cordialement.

En accès direct, je vous propose ci-dessous une liste non exhaustive, par ordre chronologique, des premiers métis à s'être distingués entre le 16ième et le 19ième siècle !
Vous trouverez ci-dessous une liste de beautés métisses célèbres : mannequins, actrices, chanteuses, musiciennes ou les 4 en même temps qui rayonnent sur les 20ième et 21ième siècles.
Google